Depuis 1901

Plus communément en France depuis 1920-1930

Une passion PLanétaire

Si bien qu’on ne puisse attribuer la création du baby-foot à un pays

267 Millions de joueurs

En France 500 000 joueurs dont 2000 licenciés

Sport En expANsion

80 clubs en France, nombre en constante augmentation

Origines

Bien renseigné est celui qui connait l’origine exacte de ce désormais fameux sport qu’est le baby foot ! La littérature fait office de plusieurs étincelles dans le monde qui ont amorcé ce sport, et n’a toujours pas tranché quelle version est véridique.

Avec une once de chauvinisme nous affirmerions que le baby foot a été inventé par Lucien Rosengart, un industriel français qui a notamment inventé le boulon inoxydable et l’éclairage pour vélo. Il aurait, alors travaillant dans une usine Citroën, inventé ce jeu en 1923 pour ces petit-enfants en cas de mauvais temps.

Cette supposition est mise à mal avec la découverte de plusieurs brevets déposés au début du XXème siècle dont celui de l’anglais E.J. Lawrence (N° 27,308 A.D. 1913) mais aussi de brevets Américains déposés en 1901.

Démocratisation

Les années 1930 voient le début de la démocratisation de ce sport avec notamment un constructeur de tables françaises qui est à son coup d’essai: Bonzini. Il approvisionna en premier lieu le marché français tandis qu’en Europe de l’Est, il s’agissait principalement des tables Knicker (Suisse).

Le babyfoot connu un véritable bon en avant après que son utilisation fut remarquée au sein de l’armée Américaine alors en Allemagne dans les années 50. En effet, ce sport a été repéré par les Américain en Europe et l’utilisèrent en tant que rééducation pour les blessures de guerre aux mains et bras. Cela fut tellement positif que les soldats le pratiquèrent aussi en dehors du cadre de l’armée une fois rentrés aux Etats-Unis.

Depuis les années 1970, le sport s’est finalement démocratisé avec notamment la présence de tables dans de nombreux bars et cafés d’Europe. Bien que les supports et les règles étaient encore bien différents d’un pays à un autre, la passion pour le baby-foot était définitivement née et ne fera que grandir jusque là.

Aujourd’hui, le babyfoot se retrouve sous différents noms selon le pays dans lequel vous vous trouvez – “Football de table” en France, “Kicker” en Allemagne, “Biliardino” en Italie, “Futbolin” en Espagne, “Table Football/Soccer” en Angleterre voire “Fussball” aux USA – formant néanmoins l’un des sport les plus populaires au Monde.

Professionnalisation

En 1991 est créée la Fédération Française de Football de Table (FFFT) ayant pour nom AFBF (Association Française de Baby Foot) avant 2002. Cette Fédération a permis de cadrer la pratique du football de table avec la création de clubs partout en France. On en recense plus de 80 aujourd’hui comptant un total d’environ 2000 licenciés (et bientôt vous?!).

Ces clubs sont créés à l’initiative de chacun·e et recensent les licenciés à la FFFT afin de pratiquer notre passion d’une façon organisée. Cela a alors permis la création de différents types de licences dont celles Loisir et Compétition, avec lesquelles chacun peut pratiquer ce sport de la façon dont il le souhaite. La FFFT organise et supporte, de fait, des compétitions/tournois par club ou en individuel mais aussi des formations de joueurs·euses et arbitres.

En 2020, à l’initiative de la France, est créée la fédération internationale de football de table (ITSF – International Table Soccer Federation). Plus de 50 nations, sur les 4 continents, adhèrent à l’ITSF. Sa mission est de promouvoir ce sport et d’organiser sa pratique par le biais de réglementations technique et sportive.

Ainsi le football de table s’est professionnalisé, ce qui ravira les plus compétiteurs·trices d’entre nous. Mais ne vous en faites pas, la base importante de ce sport reste la pratique en loisir!

Exploits

Prenons un instant pour mentionner Frédéric Collignon, le “Zizou du Baby-Foot”. En extrapolant à peine, Ce Belge originaire de Lièges a gagné sur toutes les tables ITSF, tous types de tournois et championnats. Entre 1997 et 2002 il était incontestablement le meilleur joueur mondial, avec des victoires en simple mais aussi en double avec son compère Todd Loffredo. Son palmarès peut alors se résumer avec ces chiffres astronomiques: 118 titres en simple, 306 titres en double dont 54 titres de champion du monde.